Les indications

Tout le monde ne peut pas avoir accès à ce traitement de l'obésité, il faut remplir plusieurs conditions :

- être adulte, avec un IMC supérieur à 40 (ou à 35 associé à de graves complications),
- avoir développé une pathologie associée au surpoids, tel que de l'hypertension, des troubles respiratoires, un diabète...
- si, et seulement si, un suivi en psychothérapie adjoint au travail en consultation de diététique n'ont pas suffit à vous aider,
- si l'ensemble des professionnels de santé qui vous accompagnent ont un avis favorable à votre prise en charge opératoire,
- et si vous avez bien pris conscience et accepté avec ces derniers le suivi médical à long terme.


Contres-indications

- les troubles cognitifs ou mentaux sévères,
- les troubles sévères du comportement alimentaire,
- l'incapacité du patient à suivre avec rigueur les consultations et les conseils médicaux post opératoires,
- les maladies compromettant le pronostic vital à court et moyen terme,
- la dépendance aux substances illicites ou à l'alcool,
- les contres-indications à une anesthésie générale.


Après la chirurgie ?

Après chaque mode opératoire, la physiologe digestive n'est plus la même qu'auparavant. Cela exerce de fortes contraintes sur la prise alimentaire pendant plusieurs semaines, voir à vie après un by-pass. Par exemple, l'anneau créer un obstacle mécanique tandis que le by-pass entraîne une malabsorption et une modification des signaux de faim et aussi de satiété.

Le suivi diététique auprès d'un(e) diététicien(ne)-nutritionniste après l'intervention est indispensable à la réussite de votre épreuve. Soyez vigilent...Seul, l'acte chirurgical ne peut vous permettre de perdre du poids sans efforts!

Pour les patients ayant subis un by-pass, une complémentation à vie en vitamines, fer et calcium est quasi systématique.

La dénutrition et les carences vitaminiques sont rares après une sleeve.






Site by Vin's 2016 _ mentions légales